Accueil

Régine Sicard-Puyaubert plasticienne et art-thérapeute



Artiste plasticienne implantée à Nevers en Bourgogne. Un engagement continu depuis 1979 : orienté, initialement, vers l’enseignement des Arts Plastiques, puis définitivement tourné vers la conduite d’ateliers d’expression… à visée thérapeutique.



En changeant de cap, les poissons vont perturber, impressionner, tromper leurs prédateurs. Les animaux ont en horreur ce qui est compliqué, ils sont tout à leurs sens, aux aguets… dans l’instant. Et l’Iroise est une mer sanguine qui plante ses couverts dans la table.
Mon travail en peinture, je l’anticipe, je le pense, le brouillonne. Avec la matière acrylique, tout est affaire de contraste, de moments de bascule entre le mouvement et le souffle retenu, fixé, pour toujours.

Régine Sicard-Puyaubert

À propos de

Un engagement continu depuis 1979 : orienté, initialement, vers l’enseignement des Arts Plastiques, puis définitivement tourné vers la conduite d’ateliers d’expression… à visée thérapeutique.

Formation:


– École des Beaux Arts de Clermont-Ferrand ( 74 à 78 )
– Formée et Diplômée en Art Thérapie (2004 à 2008 )

Expos / installations:


-2014 “L’art au fil du canal” du 26/06 au 30/09 sculptures monumentales et ephémères de Sardy les Epiry à Chatillon en Bazois
-2014 du 17/04 au 25/05 vitrine d’ARKO Nevers
-2013 “Poissons d’Avril “ Du 1er au 27 Avril chez Agnès Chatré, Galerie des Chapelains 27 bis rue Saint Etienne à Nevers
-2012 Expo avec le collectif Baz’Art Maison du Bazois à Chatillon-en-Bazois
-2011 “L’Iroise” Expo individuelle, Maison du Bazois
-2011 “Fenêtres sur Brest” Expo en collectif Agence d’architecture ABW 15 rue du Fer à Nevers
-2010 “La Mer et les poissons” Expo avec le sculpteur Pierre Bessaguet Auberge des Bertranges à Murlin – La Charité / Loire -2004 Expo avec “Le Groupe” de Nevers
-2002 Croquis & Dessins La Cours Saint Etienne chez “Les Dominiques” à Nevers (aujourd’hui Le Bengy route de Paris )
-1999 Expo de peinture sur la Tauromachie Au Petit Verdot – Bar à vins à Nevers

Implication dans un travail de groupe:


– Décors et Costume “Gelsomina” De Pierrette Dupoyet par la Compagnie Coqli’ et Co – Installation au Carré Jaude à Clermont-Ferrand avec Le Wakan Théâtre pour “Cinq Semaines en Ballon” de JulesVernes
– Installation , pour l’Expo de Patchwork des “Mamas Benz” au Conseil Régional du Puy de Dôme
– Costume , pour “Il y a quelqu’un qui dort sous la couette”, spectacle jeune public par la compagnie Théâtrale de l’Eclaircie avec Claire Simard, Pascale Richardson et laurence Rossignol
– Conception de décors de rue, réalisation et mise en place à Quatre Mains avec le tapissier Alain Janicot. A Nevers et CLermont-Ferrand

Installations

Galeries

Poissons d’avril
Les bancs forment subitement un théâtre d’ombres circulaire… En changeant de cap, les poissons vont perturber, impressionner, tromper leurs prédateurs. Puis, le danger écarté, le banc se désagrège brusquement, formant des colonies ondulantes dans une fluide densité. Doucement, certains s’éloignent du groupe, hésitent, se figent , cherchant le sens du courant, la direction à prendre, pour mieux poursuivre leur route …

Bestiaire
“les animaux ont en horreur ce qui est compliqué, ils sont tout à leurs sens, aux aguets… dans l’instant.”
Jean Soler – “Propithèques et compagnie” aux éditions MéZig

Fenêtres sur Brest
Mon travail en peinture, je l’anticipe, je le pense, le “brouillonne”, dans une petite maison de la Rade de Brest, sur la Pointe d’Armorique..La Rade de Brest : une zone de calme apparent, celui qui précède la tempête…
C’est ici, que tous les étés, je viens tenter de saisir avec humilité, pudeur et émerveillement, en compagnonnage avec le silence: l’importance de la lumière, du ciel, du vent, de la houle, les mouvements d’une vie qui ne meurt jamais.

Poissons bleus

Iroise est une mer sanguine qui plante ses couverts dans la table.
C’est tranché , violent , coupé net comme avec une feuille de boucher.
C’est presque un noir à la Pierre Soulages qui fait frissonner.
Puis, dans le quart d’heure qui suit, le ciel se débouche et vire au gris métal.
Puis à nouveau, le voilà qui fronce les sourcils et vire au noir, marqué d’un liseré d’or à l’horizon .”
Olivier de Kersauson ( Océan’ s Songs )

Poissons noirs
Avec la matière acrylique, tout est affaire de contraste de moments de bascule entre le mouvement et le souffle retenu, fixé, pour toujours.

Contact

Régine Sicard-Puyaubert
2 rue de la cathédrale
Fr-58000 Nevers

06 88 95 42 76